2002, D. Desjeux, Domotique, réflexions sur la logique des innovations dans l’espace domestique. Une entrée anthropologique pour comprendre la consommation comme un processus social, 14 p.

2002, D. Desjeux, « Réflexions sur la logique des innovations dans l’espace domestique. Une entrée anthropoogique pour comprendre la consommation comme un processus social », 14 p

« Maurice Godelier (1973) avait déjà montré suite à Marshall Salhins et à Karl Polany que l’économie était encastrée dans le social. C’est à partir de ce constat que j’en suis venu petit à petit à considérer le marché comme un système d’action à géométrie variable en fonction des sociétés et des produits. »

« Une première conclusion analytique est qu’innovation et consommation sont deux séquences dans le temps d’un même processus et donc qu’ils relèvent d’un même fonctionnement social et donc d’une même analyse, au moins à l’échelle d’observation micro ou meso-sociale qui est la mienne. Innovation et consommation sont en interactions perpétuelles bien que non linéaires, sans commencement ni fin, et sous contrainte du jeu collectif des acteurs au fur et à mesure de leur mobilisation dans le système d’action. Dans cette hypothèse de jeu collectif, à la fois dynamique et structuré, il est quasiment équivalent de travailler sur l’innovation, la décision, les usages et la consommation. Cependant équivalent ne veut pas dire semblable, même si ces quatre phénomène sont très proches en terme interactionniste et stratégique. »

 

2002 DESJEUX TAPONIER ALAMI innovation DOMOTIQUE.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!