2020, I can’t breath, à propos du livre “Nuit d’été à Brooklyn” et de George Floyd, par Annie Cattan , coach et auteure

31 mai 2020,

I can’t breathe.

Le 26 février dernier, il y a trois mois, il y a un siècle, nous nous pressions gaiement dans le cocon de la bien nommée « Librairie idéale », rue Clerc, pour la signature de Nuits d’été à Brooklyn, le dernier roman de Colombe Schneck, paru chez Stock.

« Ce livre est le récit d’une enquête. C’est une histoire de haine et une histoire d’amour », nous indiquait le quatrième de couverture. J’étais d’autant plus curieuse et pressée de le découvrir que j’avais aimé la maestria avec laquelle l’auteure avait utilisé son savoir-faire journalistique pour remonter le temps et exhumer des secrets de famille, dans une perspective intime avec la grande histoire -L’increvable Monsieur Schneck (2006), Les Guerres de mon père (2018)-. …

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email